lundi 7 juillet 2014

Mr Gwyn d'Alessandro Baricco

Jasper Gwyn est un personnage atypique : romancier au succès modeste mais honnête, il publie un jour dans The Guardian la liste des cinquante-deux choses qu'il ne fera plus. La dernière de ces choses est "écrire des livres". Son agent littéraire et ami Tom pense d'abord à une provocation, un formidable coup de pub, mais Jasper est déterminé. Après avoir retrouvé sa vie d'anonyme sans pression, c'est dans une galerie qu'il finit par trouver sa nouvelle vocation : il souhaite réaliser des portraits à la manière d'un peintre, avec atelier et modèle, mais des portraits écrits. L'idée est loufoque, et Jasper Gwyn va tout mettre en œuvre pour la réussir : choix de l'atelier, de la luminosité et de l'ambiance sonore, et enfin, choix du modèle. C'est le début d'une expérience inédite à l'issue surprenante !

Il m'a fallu un peu de temps pour vraiment entrer dans ce roman d'Alessandro Baricco. Car Jasper Gwyn n'est pas un personnage très attachant : on ne sait pas grand chose sur lui et son désir d'arrêter d'écrire des romans n'est pas très claire. Quant à son idée de portraits écrits, elle est au début totalement opaque et incompréhensible. 
Au bout d'une cinquantaine de pages, Jasper met tout en œuvre pour la réalisation de son projet et rencontre une galerie de personnages intéressants : un agent immobilier, un compositeur de musique, un vieil artisan qui fabrique ses ampoules à la main, et surtout Rebecca, son premier modèle. C'est dans ses rencontres et ses relations avec les autres, notamment avec son ami Tom, que le héros du roman devient intéressant.

Il faut donc réussir à passer le début un peu hésitant, un peu long, pour accrocher au roman. Alessandro Baricco nous livre un récit intéressant, d'où ressort un humour subtil, typiquement anglais, dans quelques situations cocasses et un peu absurdes. Mais il garde aussi un ton plus sérieux, voire dramatique, et en nous pousse également à nous interroger sur l'idée de l'artiste et de l'Art.

"Jasper Gwyn disait que chacun de nous est la page d'un livre, mais d'un livre que personne n'a jamais écrit et que nous cherchons en vain dans les rayonnages de notre esprit. Il m'a dit que ce qu'il essayait de faire était d'écrire ce livre pour les gens qui venaient le voir. Il fallait réunir les bonnes pages. Il était sûr d'y arriver."

 Mr Gwyn d'Alessandro Baricco est sorti en France en 2014 aux éditions Gallimard.

2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé cette idée de mettre en mots un portrait et d'assimiler ainsi un portrait à une histoire. Nos personnages préférés sont de belles histoires.
    Je viens de terminer Emmaüs du même auteur, un roman plus personnel et très intéressant, lui aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais lu Emmaüs, mais j'en ai bien envie, merci du conseil !

      Supprimer