vendredi 29 novembre 2013

[Ciné] Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne

Guillaume Gallienne est acteur, scénariste, réalisateur et sociétaire de la Comédie-Française (rien que ça). Dans ce film, il évoque son enfance et l'éducation qu'il a reçue. Il part d'une phrase que sa mère disait, "Les garçons et Guillaume, à table", qui l'ont conduit à se considérer différemment de ses frères et à croire qu'il était une fille. 

Les garçons et Guillaume, à table !,  c'était d'abord un spectacle, créé en 2008, que je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de voir. Mais, j'ai pu admirer le talent de Guillaume Gallienne dans ce film. Car non seulement il l'a réalisé, mais il interprète aussi les deux rôles principaux : le sien et celui de sa mère. Et c'est un génie ! Il nous fait rire, nous émeut, nous touche. Tout est bien rythmé et s'enchaîne plutôt bien, même si le dénouement arrive un peu trop vite. L'interprétation de sa propre mère est divine. Totalement obsédé par elle, elle lui apparaît parfois, toujours pour commenter de manière sarcastique ce qu'il fait . Mon ami et moi, et la salle entière, avons beaucoup rigolé. Certes, il y a des moments d'humour un peu "prout prout" (je pense à la scène du lavement avec Diane Kruger en guest), mais le reste du film est une suite de sketches ou presque, avec un humour délicat et sensible. Quel bonheur le remake de Sissi l'impératrice et sa belle-mère par Guillaume Gallienne, ou la plongée dans la piscine avec comme musique de fond "Dont leave me now" de Supertramp !



Les garçons et Guillaume, à table ! est un film écrit avec beaucoup de sensibilité. On part quand même d'un quasi traumatisme, d'un garçon qui croyait être une fille parce que sa mère lui donnait une éducation différente (d'ailleurs, on ne sait pas trop si c'est parce qu'elle aurait voulu une fille ou une autre raison, ce n'est pas vraiment le sujet du film). On y voit tout une flopée de psychologues (tous bien drôles) que Guillaume consulte, on le voit pleurer, se chercher. Mais ouf, on ne tombe jamais dans le pathos. Ce qui ressort, c'est l'amour qu'il porte à sa mère, un amour qui le pousse à l'imiter, dans ses gestes, sa voix, ses paroles. Un amour qui le pousse aussi à observer les femmes en général, à les admirer pour pourvoir être comme elles, et puis finalement à les aimer. Ce film est un hommage aux femmes, et à sa mère en particulier. Et c'est un film réussi : en plus d'être drôle, il est touchant et plus complexe qu'on n'y croirait. Bref, une pépite que je vous conseille vivement !


6 commentaires:

  1. J'ai décidément très très envie de découvrir ce film ! En plus, il passe dans mon trou paumé : fantastique !!

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'as encore plus donné envie de le voir, merci! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, tu me diras ce que tu en as pensé^^

      Supprimer
  3. Je suis passée à côté sans trop m'y attarder, mais ton avis me donne envie d'en voir plus. Tant qu'on évite le pathos, ça me botte !

    RépondreSupprimer