jeudi 1 octobre 2015

J'ai vu un homme d'Owen Sheers

Michael Turner vient de perdre sa femme Caroline, tuée par erreur par un drone américain alors qu'elle effectuait un reportage au Pakistan. Il tente de s'en remettre en quittant New-York pour Londres. En s'installant dans son nouvel appartement, il fait la connaissance de ses nouveaux voisins, Josh et Samantha Nelson, qui vivent à côté avec leurs deux petites filles. Rapidement, une forte amitié se crée entre eux et ils deviennent inséparables. Mais un drame survient changeant à jamais leurs relations.
Dans le désert du Nevada, le commandant Daniel McCullen est rongé par les remords : il est le pilote qui dirigeait le drone et le missile qui ont tué Caroline et son équipe de tournage. Lui aussi tente de se reconstruire et de sauver sa vie de famille. Y parviendra-t-il ?


Avec J'ai vu un homme nous nous immisçons dans le quotidien et l'intime de personnages qui tentent de se reconstruire après la perte d'un être cher ou après un drame dont ils se sentent responsables. Se posent les questions de la culpabilité et de la rédemption. Comment refaire sa vie ou retrouver sa place au sein de son couple et de sa famille après de tels événements ? C'est avec beaucoup de réalisme que ces thèmes sont évoqués et on partage très facilement les sentiments et émotions des personnages.
Michael Turner est le personnage principal de ce récit et c'est à travers lui que l'on vit sa rencontre avec Caroline, son mariage et le deuil brutal qui termine de façon soudaine leur toute jeune vie conjugale. On assiste aux débuts de sa reconstruction sans Caroline et à la naissance de la forte amitié qu'il noue avec les Nelson. Le roman reste donc assez classique mais finit par prendre une tournure assez différente. En effet, un terrible événement, dont je ne vous dirai rien, survient et avec lui, l'enquête policière, l'angoisse d'être pris, les mensonges et toujours les remords et la culpabilité... J'ai alors été complètement happée par le récit jusqu'à la dernière page car Owen Sheers a su créer un suspense et une tension qui tiennent en haleine le lecteur. Le roman se rapproche ainsi légèrement du thriller, mais pas complètement, ce qui m'a quand même donné une impression un peu mitigée : le roman hybride est aussi un peu bancal, comme si l'auteur avait hésité entre deux genres différents. Mais rassurez-vous, tout est quand même bien amené et construit !

Le roman met en scène également le personnage de Daniel McCullen, commandant de l'Air Force, qui abandonne les missions risquées en Afghanistan, pour se rapprocher de sa famille. Mais, on n'oublie pas aisément les atrocités de la guerre et Daniel en fait encore des cauchemars, ce qui trouble sa vie et de famille et son couple. Il pensait avoir trouvé la solution idéale en devenant pilote de drone, mais tuer à distance n'est pas plus facile, surtout quand des innocents sont touchés par accident. Si l'idée de mettre en parallèle l'histoire du responsable de la mort de Caroline était intéressante, j'ai trouvé qu’elle n'était pas assez développée et que le lien qui se développait avec Michael était faible et n'apportait pas grand-chose au développement de l'histoire.

Malgré ces quelques défauts, J'ai vu un homme est un roman qui a su me séduire et dont la lecture a été très agréable grâce à une écriture fluide et des thèmes durs évoqués avec beaucoup de sensibilité.
 
 
Ce roman a été lu dans le cadre de l'opération Explolecteurs de www.lecteurs.com.

1 commentaire:

  1. Ca a l'air dur, mais pourtant très intéressant. Je le note !

    RépondreSupprimer